L'armée syrienne reprend à l'EI un village à l'est d'Alep

BEYROUTH (Reuters) - L'armée syrienne a repris mercredi la petite ville de Daïr Hafer à l'est d'Alep qui était sous le contrôle des combattants du groupe Etat islamique (EI), indique une source militaire.

La localité abritait un important centre de commandement du groupe djihadiste, un site de production d'armes, des hôpitaux de campagne et des systèmes de défense très sophistiqués, précise cette source.

L'armée syrienne a mené un siège de plusieurs jours avant de se rendre maîtresse de Daïr Hafer dans le cadre d'une opération de reconquête des régions situées à l'est d'Alep.

Les forces pro-gouvernementales ont récemment récupéré dans cette zone un château d'eau alimentant la ville et une base militaire.

Le nord de la Syrie voit s'affronter des ambitions rivales avec la présence notamment de rebelles soutenus par la Turquie, elle-même présente sur le terrain dans le cadre de l'opération "Bouclier de L'Euphrate".

Ces forces pro-turques, en lutte à la fois contre les djihadistes et contre les miliciens kurdes, ont récemment repris une enclave au nord de Daïr Hafer près de la frontière.

D'autre part, les Forces démocratiques syriennes (FDS), alliance de milices arabes et kurdes appuyée par les Etats-Unis, contrôlent des zones à l'est de l'Euphrate et travaillent à isoler la ville de Rakka, capitale de fait de l'EI en Syrie.

Une offensive contre ce bastion djihadiste devrait être lancée au début du mois d'avril.

(Angus McDowall; Pierre Sérisier pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages