L'armée syrienne et ses alliés tentent de déloger l'État islamique du centre du pays

·1 min de lecture

De violents combats se déroulent dans le désert de la Badia, dans le centre de la Syrie, entre l’armée gouvernementale et le groupe État islamique. L’aviation russe est entrée en action pour soutenir les troupes de Damas.

Avec notre correspondant à Beyrouth, Paul Khalifeh

L’armée syrienne et ses alliés ont lancé une vaste opération de ratissage dans le désert de la Badia qui s’étend des provinces centrales de Hama et Homs à la province orientale de Deir Ezzor, pour débusquer les cellules du groupe État islamique actives dans ce vaste territoire.

D’importants renforts ont été acheminés autour de Hama au lendemain d’une attaque meurtrière imputée aux jihadistes contre un bus, lundi, qui a fait 15 morts, dont 12 soldats.

Le 30 décembre, déjà, une attaque du groupe État islamique contre un bus sur la route entre Palmyre et Deir Ezzor avait tué une trentaine de soldats. Ce regain d’activité des jihadistes dans le désert central menace les principaux axes de communication et les voies d’approvisionnement militaires entre les provinces sous le contrôle du gouvernement.

Une centaine de raids de l'aviation russe

L’armée syrienne et ses alliés ont lancé des opérations simultanées à l’est et à l’ouest du désert central, dans le but de disperser les jihadistes dont le nombre est évalué à plusieurs milliers. Les troupes syriennes au sol sont appuyées par l’aviation russe qui a mené ces dernières 48 heures plus d’une centaine de raids, selon l’Observatoire syrien des droits de l’homme.

Depuis mars 2019, l’armée syrienne a perdu 1 300 hommes et les jihadistes 600 combattants sur ces fronts oubliés de la guerre syrienne