L'armée syrienne à portée de tir de la ville d'Al Soukhna

L'armée syrienne et ses alliés ont atteint samedi les abords d'Al Soukhna, dernière ville tenue par le groupe Etat islamique dans la province de Homs, sur la grande route qui traverse le désert entre Palmyre et Daïr az Zour, à 130 km plus à l'est, rapporte l'organe de communication du Hezbollah. /Photo prise le 25 juillet 2017/REUTERS/Mohamed Azakir

BEYROUTH (Reuters) - L'armée syrienne et ses alliés ont atteint samedi les abords d'Al Soukhna, dernière ville tenue par le groupe Etat islamique dans la province de Homs, sur la grande route qui traverse le désert entre Palmyre et Daïr az Zour, à 130 km plus à l'est, rapporte l'organe de communication du Hezbollah.

Selon la milice chiite libanaise alliée à Damas, les champs gaziers et les hauteurs qui dominent la ville sont à portée de tir des forces gouvernementales.

L'information est confirmée par l'Observatoire syrien des droits de l'homme, qui évoque la fuite de nombreux combattants djihadistes.

La route Soukhna-Daïr az Zour, où l'armée gouvernementale est assiégée par l'EI, est l'un des axes de l'offensive menée par l'armée syrienne et ses alliés contre l'organisation djihadiste.

Les forces fidèles à Damas avancent également plus au nord, le long de la rive gauche de l'Euphrate, au sud de Rakka, avec le soutien aérien de la Russie.

Les milices arabo-kurdes soutenues par les Etats-Unis progressent de leur côté au nord de Rakka, ancienne capitale autoproclamée de l'EI en Syrie.

(Angus McDowall; Jean-Stéphane Brosse pour le service français)