Publicité

L'armée malienne et le groupe Wagner exécutent 25 personnes à Welingara

Au Mali, 25 personnes ont été exécutées par l'armée malienne et ses supplétifs du groupe Wagner. C'était le 26 janvier, dans le village de Welingara, aussi appelé Wuro Ferro en langue peule. Un village du cercle de Nara, près de la frontière mauritanienne, zone où l'armée malienne a essuyé plusieurs attaques jihadistes ces dernières semaines.

Les soldats maliens et leurs supplétifs russes de Wagner sont arrivés très tôt le matin, ont arrêté 25 hommes et jeunes garçons, et les ont conduits à 2 kilomètres du village. C'est là que, selon les nombreuses sources locales jointes par RFI, les corps ont été retrouvés. Entassés les uns sur les autres, certains avec les yeux bandés, criblés de balle ou égorgés, et en grande partie calcinés.

Les victimes, dont des enfants, sont toutes peules. Plusieurs sources communautaires continuent de dénoncer un « ciblage ethnique ».

À lire aussiMali: l'association Tabital Pulaaku alerte sur les attaques contre des villages peuls près de Ségou

Outre ces exécutions sommaires, les sources locales rapportent une vingtaine de personnes arrêtées – certains utilisent le terme de « rafle » – dans le courant du mois de décembre. Leurs proches ignorent toujours où et dans quelles conditions les personnes arrêtées se trouvent.

Après les attaques contre le camp de Mourdiah

L'armée malienne n'a pas communiqué sur cette opération et n'a pas donné suite aux sollicitations de RFI.


Lire la suite sur RFI