L'armée israélienne a quitté l'hôpital al-Chifa de Gaza

À Gaza, ce 1er avril 2024, les forces israéliennes se sont finalement retirées de l’hôpital al-Chifa. Les Palestiniens indiquent que les soldats israéliens ont laissé de nombreux morts derrière eux.

L’information provient de sources palestiniennes à Gaza, rapporte le correspondant de RFI à Jérusalem, Michel Paul. L'armée d'Israël l'a en effet confirmé : « Les troupes ont achevé une activité opérationnelle dans la zone de l'hôpital al-Chifa et ont quitté la zone de l'hôpital », a précisé l'armée dans un communiqué, ajoutant avoir « tué des terroristes lors d'affrontements ».

Des dizaines de corps

Après deux semaines d'opération dans l’hôpital al-Chifa, le plus grand établissement de la bande de Gaza, les blindés israéliens et les forces spéciales ont quitté l’enceinte de ce centre hospitalier. Des témoins oculaires ont affirmé que les troupes sont parties sous le couvert de frappes aériennes et de tirs d'artillerie.

Selon le ministre gazaoui de la Santé, sous contrôle du Hamas, des dizaines de corps auraient été découverts à l’intérieur de l’hôpital après le départ des forces israéliennes. Selon l’armée israélienne, il s'agissait d'un raid « précis » visant des chefs terroristes et des infrastructures. L'armée a déclaré que plus de 500 membres du jihad islamique et du Hamas ont été capturés et quelque 200 ont été tués, dont plusieurs hauts commandants, au cours de l'opération.


Lire la suite sur RFI