L'armée israélienne bute sur la ténacité des combattants du Hamas à Gaza

Après presque huit mois de guerre à Gaza, le Hamas oppose toujours une farouche résistance aux troupes israéliennes. Ses capacités militaires ont été lourdement affectées, mais le groupe armé palestinien est toujours en mesure de tirer des roquettes contre le territoire israélien. L’armée de l’État hébreu affirme que les derniers combattants sont retranchés à Rafah. Sur le terrain, la réalité est bien différente.

Avec notre correspondant à Jérusalem, Sami Boukhelifa

Après 223 jours de guerre, les combattants du Hamas sont toujours présents dans l’ensemble de la bande de Gaza. En janvier dernier, l’armée israélienne affirmait pourtant avoir démantelé le Hamas dans le nord du territoire palestinien. « Objectif désormais : le centre, puis le sud de l’enclave », avait dit l’armée. Cinq mois plus tard, les combats font de nouveau rage à Jabaliya, dans le nord.

À lire aussiIsraël: un collectif de parents de soldates et soldats demande la fin de la guerre

« En nous retirant du nord, on a laissé un vide, analyse Kobi Michael, chercheur à l’INSS, l’Institut des études de sécurité nationale en Israël. Nous devons à présent en tirer les leçons. Si nous quittons une zone à Gaza, le Hamas s’y installera de nouveau. La nature a horreur du vide. Malheureusement, notre retrait a permis au Hamas de reprendre des forces. »


Lire la suite sur RFI