L'armée iranienne peut-elle vraiment menacer les États-Unis ?

Une guerre “dévastatrice” entre l’Iran et les États-Unis pourrait avoir lieu, avertissent les autorités irakiennes. Depuis que les forces américaines ont tué le puissant général iranien Qassem Soleimani, émissaire de la République islamique à Bagdad, les menaces de représailles fusent du côté de Téhéran. Les dirigeants iraniens promettent une “vengeance implacable” contre l’US Army et disent déjà préparer des représailles. Le général Sayyid Yahya Rahim Safavi avait affirmé quelques jours avant l’attaque de l’US Army, que l’armée iranienne avait la capacité “de gifler six fois l’armée américaine”. L’Iran a-t-il vraiment les capacités militaires pour menacer Washington ? De son côté, l’oncle Sam peut-il attaquer la République islamique sur son territoire ?

Premier élément de réponse : l’Iran possède un budget militaire conséquent, autour de 20 milliards de dollars. Une somme qui place la République islamique au quinzième rang mondial des pays qui dépensent le plus d’argent pour maintenir et moderniser leurs armées. Toutefois, cette somme peut paraître ridicule comparée au budget de l’US Army. Ce dernier approche les 700 milliards de dollars et représente, à lui tout seul, la moitié des dépenses militaire sur la planète. Autant dire que Donald Trump tient au statut de première puissance mondiale des USA.

L’armée régulière iranienne ne peut pas se projeter en dehors du pays

Selon le Monde Diplomatique, l’armée iranienne est composée de deux blocs bien distincts. La menace la plus importante pour les soldats américains, ce sont les forces spéciales Al-Qods (qui signifie Jérusalem en arabe et en farsi, la langue officielle de l’Iran). Une entité forte de 150.000 hommes qui a une capacité de projection sur des théâtres d’opérations extérieures. Ses combattants se sont déjà illustrés en Syrie pour soutenir le régime de Bachar Al-Assad, mais aussi au Liban ou en Irak pour aider les milices chiites luttant contre Daech. Toutefois les experts estiment que la branche Al-Qods ne sera

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Un thon rouge géant acheté 1,5 million d'euros aux enchères
"Il était facile de fuir" pour Carlos Ghosn selon le parquet de Tokyo
L'épidémie de gastro-entérite frappe les huîtres et perturbe la production
L'un des pères du Beaujolais nouveau est décédé
Martinique : les rayons frais vides à cause de la grève