L'armée irakienne progresse à l'est de Ramadi

Forces irakiennes à Djoueba, à la périphérie est de Ramadi. Les forces gouvernementales irakiennes annoncent avoir progressé à l'est de Ramadi et être parvenues à relier la ville récemment reconquise à la grande base militaire d'Habbaniya. /Photo prise le 8 février 2016/REUTERS/Stringer

BAGDAD (Reuters) - Les forces gouvernementales irakiennes avancent à l'est de Ramadi et sont parvenues à relier la ville récemment reconquise à la grande base militaire d'Habbaniya, a annoncé mardi l'armée de Bagdad.

Un communiqué diffusé par la télévision d'Etat annonce que l'armée, la police et les forces contreterroristes ont repris plusieurs zones aux insurgés, dont la ville d'Hussaïba al Charkiya, à une dizaine de kilomètres à l'est de Ramadi.

"(Nos forces) sont également parvenues à ouvrir la route entre Ramadi et Bagdad qui passe par Khalidiya", ajoute le communiqué, évoquant une autoroute qui relie Ramadi à la base d'Habbaniya où stationnent des forces de la coalition conduite par les Etats-Unis.

L'armée irakienne a proclamé en décembre sa victoire sur l'Etat islamique à Ramadi, la première dont elle peut se targuer après son effondrement en 2014 face aux insurgés islamistes.

Les forces de Bagdad entendent s'appuyer sur ces récents succès pour s'emparer de Falloudja, bastion de l'EI encerclé par l'armée et par les milices chiites.

(Ahmed Rasheed,; Nicolas Delame pour le service français)