L'armée française élimine une dizaine de djihadistes au Mali

·1 min de lecture
A French soldier of the "Belleface" Desert Tactical Group (GTD) uses a sniffer dog to check for explosives during an area control operation in the Gourma region during the Operation Barkhane in Ndaki, Mali, July 29, 2019. Picture taken July 29, 2019. REUTERS/Benoit Tessier
A French soldier of the "Belleface" Desert Tactical Group (GTD) uses a sniffer dog to check for explosives during an area control operation in the Gourma region during the Operation Barkhane in Ndaki, Mali, July 29, 2019. Picture taken July 29, 2019. REUTERS/Benoit Tessier

PARIS (Reuters) - L'armée française a tué une dizaine de djihadistes et en a capturé deux autres vendredi soir au cours d'une opération aéroportée précédée d'une frappe de drone, a annoncé samedi l'état-major des armées.

L'opération, qui a impliqué un drone Reaper de l'armée de l'air française, cinq hélicoptères et une trentaine de commandos au sol, s'est déroulée dans le Gourma malien, dans la région dite des "trois frontières", à environ 90 km au sud de Gao.

Elle a visé un regroupement de combattants du Groupe de soutien à l'islam et aux musulmans (JNIM), lié à Al Qaïda, précise l'état-major. Une vingtaine de motos et des armes ont été saisies.

(Tangi Salaün, édité par Blandine Hénault)

Ce contenu peut également vous intéresser :