Quand l'armée demande aux auteurs de science-fiction d'anticiper les conflits de demain

·1 min de lecture

Une guerre climatique, une planète sur laquelle les hommes sont obligés de vivre sous terre... L'armée a fait appel à des auteurs de science-fiction pour imaginer les potentiels conflits de demain. Objectif : anticiper pour mieux s'y préparer. L'équipe, baptisée la "red team", va dévoiler ses premiers travaux jeudi lors du Digital Forum innovation défense, organisé en ligne du 2 au 4 décembre par le ministère des Armées. 

"Imaginer des armes qui n'existent pas encore"

Il a été demandé aux auteurs de se projeter dans un temps très long afin d'envisager un monde pour l'instant imaginaire mais quand même réaliste. L'objectif est d'aider les militaires à sortir du cadre et penser autrement, explique Emmanuel Chiva, le patron de l'Agence de l'innovation défense. "Ce n'est pas un gadget. Notre but c'est d'être surpris, challengé. On s'attend à ce que les auteurs nous inventent des société auxquelles on n'aurait pas pensé, des modèles d'armés qui nous surprennent et des armes qui n'existent pas encore. A nous ensuite de nous organiser pour pouvoir répondre à ces futures menaces." 

>> Retrouvez Europe Matin en replay et en podcast ici

Le but de l'opération est à long terme de pouvoir mieux protéger la France et sa population. Certains scénarios seront même classés Confidentiel défense, afin de ne pas donner d'idées à de potentiels futurs ennemis. Les premiers cas de figure présentés sont intitulés "Barbaresques 3.0" et "T-Nation". Leur contenu est encore secret pour le moment.

...
Lire la suite sur Europe1