L'armée américaine ouvre une nouvelle structure d'accueil pour enfants migrants

·2 min de lecture

Les autorités américaines ont annoncé mardi l'ouverture d'une nouvelle structure d'accueil dans une base militaire pour faire face à l'afflux sans précédent de milliers d'enfants ayant traversé seuls et illégalement la frontière avec le Mexique.

Ce site d'admission d'urgence installé à Fort Bliss, près de El Paso, au Texas, devait recevoir dès mardi 500 mineurs non accompagnés, a indiqué dans un communiqué le ministère de la Santé.

Il pourra accueillir à terme 5.000 enfants de 13 à 17 ans, qui "subiront un bref examen médical et recevront des vêtements, des affaires de toilettes et de la nourriture, ainsi qu'un endroit sûr pour se reposer", a ajouté le ministère, soulignant que tous les mineurs bénéficieront d'un "protocole de surveillance contre le Covid-19".

Les Etats-Unis font face à une forte augmentation des arrivées à la frontière de migrants d'Amérique centrale fuyant la pauvreté et les violences, avec notamment près de 500 mineurs isolés arrêtés chaque jour depuis la fin février, selon des chiffres publiés mardi par le ministère de la Sécurité intérieure.

Des règles sanitaires édictées au début de la pandémie autorisent les Etats-Unis à refouler immédiatement tous les adultes seuls, ainsi que les familles.

Mais autorités américaines ont de plus en plus de mal à renvoyer les familles vers le Mexique, notamment quand elles ont de jeunes enfants (moins de sept ans).

Les mineurs arrivés seuls sont placés dans des locaux de la police aux frontières, normalement pour moins de trois jours, avant d'être transférés vers des structures d'accueil plus adaptées, en attendant de localiser des membres de leur famille ou des tuteurs à qui les confier.

Environ 13.800 enfants sont actuellement accueillis dans ces structures et moins de 300 retrouvent chaque jour leurs proches, selon le ministère de la Santé.

L'administration américaine, qui relativise cet afflux de demandeurs d'asile, a pour la première fois mardi autorisé la presse à visiter un centre de rétention surpeuplé, à Donna, au Texas, assurant que les migrants étaient accueillis dans de bonnes conditions.

La structure, gérée par la police aux frontières, accueille plus de 4.000 enfants et familles dans des pièces séparées par des parois en plexiglas et où les migrants dorment sur un matelas au sol, dans des tentes géantes.

Le site dispose d'espaces de jeu à l'intérieur réservés aux plus petits, et de terrains de sports à l'extérieur.

pmh/cyj/vgr