Publicité

L'armée américaine dit avoir détruit 10 drones des Houthis et trois d'Iran

Les États-Unis ont affirmé, mercredi, avoir abattu trois drones iraniens et dix drones houthis, ainsi qu'un poste de commandement des Houthis au Yémen. La société britannique de sécurité maritime Ambrey a, de son côté, fait savoir qu'un missile tiré depuis le Yémen avait touché un navire marchand.

L'armée américaine a annoncé, mercredi 1er février, une série d'opérations militaires contre les rebelles houthis au Yémen qui menacent la navigation en mer Rouge, affirmant avoir détruit plus d'une dizaine de drones d'attaque, des missiles ainsi qu'un poste de commandement.

Mercredi vers 20 h 30 locales (17 h 30 GMT), "les rebelles houthis soutenus par l'Iran ont lancé un missile balistique antinavire depuis les zones qu'ils contrôlent au Yémen vers le golfe d'Aden. Le missile a été abattu par le USS Carney", a annoncé le Commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) dans un communiqué. Moins d'une heure après, ce même destroyer a "abattu trois drones iraniens" qui se trouvaient "à proximité", a ajouté le Centcom, sans préciser si ces engins étaient armés ou non.

Et dans la soirée, le Centcom a encore annoncé que des frappes américaines avaient détruit dix drones d'attaque et un poste de commandement des Houthis au Yémen, qui "constituaient une menace imminente pour les navires marchands et les navires militaires américains dans la région".

Contexte de la guerre à Gaza

Avec AFP


Lire la suite sur FRANCE 24

Lire aussi:
Trois militaires américains tués en Jordanie, Joe Biden promet de répliquer
Washington et Londres mènent de nouvelles frappes contre les Houthis au Yémen
Les États-Unis frappent les Houthis au Yémen pour la quatrième fois en une semaine