De l'argent saoudien pour l'ancien dictateur soudanais Omar al-Béchir?

franceinfo avec AFP

Omar el-Béchir, au pouvoir durant trois décennies au Soudan, a reconnu avoir perçu 90 millions de dollars en espèces de l'Arabie saoudite, a rapporté un enquêteur à l'ouverture du procès pour corruption du président déchu à Khartoum le 19 août. Le début de cette procédure judiciaire était initialement prévu deux jours plus tôt. Elle reprendra le 24 août.


L'ouverture du procès de l'ancien dictateur intervient alors qu'un accord a été signé entre généraux au pouvoir et contestataires. Des milliers de Soudanais ont célébré cet accord historique


"Possession de devises étrangères, de corruption" et trafic d'influence

L'ex-chef de l'Etat, âgé de 75 ans, a été escorté devant le tribunal par un imposant convoi militaire, a constaté un journaliste de l'AFP. Il a pris place dans une cage en métal, mal rasé et vêtu d'une robe blanche traditionnelle. Ses proches dans la salle ont scandé "Allah Akbar" (Dieu est le plus grand), auquel il a fait écho. Il a été informé par le parquet qu'il faisait face à des accusations de "possession de devises étrangères, de corruption" et de trafic d'influence. Il est apparu calme tout au long des trois heures d'audience.

Durant l'audience, le brigadier Ali, chargé de l'instruction, a détaillé les aveux d'Omar el-Béchir sur le versement d'importantes sommes d'argent (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi