Tout l'argent du monde (France 3) : le destin tragique de John Paul Getty III, kidnappé à 16 ans par la mafia

·1 min de lecture

Quand le cinéaste Ridley Scott découvre le scénario de Tout l’argent du monde, il prend conscience qu’il tient une formidable histoire. Un sujet en or qu’il décide d’adapter très vite au cinéma. Son film, sorti fin 2017, s’inspire d’un fait divers qui a défrayé la chronique : le 10 juillet 1973 à Rome, John Paul Getty III, un adolescent de 16 ans, est kidnappé un soir dans la rue et jeté à l’arrière d’une fourgonnette. Ce garçon est en effet le petit-fils d’un des hommes les plus puissants de la planète, le magnat américain du pétrole J. Paul Getty, incarné à l’écran par un époustouflant Christopher Plummer (ayant remplacé à la dernière minute un Kevin Spacey accusé d'agression sexuelle). Le lendemain, une rançon de dix-sept millions de dollars est demandée au téléphone à Abigail Getty (magnifiquement jouée par Michelle Williams), la mère du jeune captif, dont le rapt a été organisé par des malfaiteurs liés à la ‘Ndrangheta, la mafia calabraise.

John Paul Getty II, le mari d'Abigail, demande alors une aide financière à son père, riche à milliards. Mais ce dernier déclare lors d’une conférence de presse qu’il refuse de payer le moindre dollar, affirmant qu’il ne peut prendre le risque d’inciter d’autres enlèvements des membres de sa famille. Cet homme d’une grande avarice ne reste cependant pas inactif et charge Fletcher Chace (Mark Wahlberg dans le film), un ancien agent de la CIA, de mener l’enquête. Alors que les négociations s’éternisent, l’ado croupit pendant quatre mois dans (...)

Lire la suite sur le site de Télé-Loisirs

Ewan McGregor de nouveau papa à 50 ans : sa compagne Mary Elizabeth Winstead a donné naissance à un garçon (PHOTOS)
Tout l'argent du monde : comment Ridley Scott a effacé Kevin Spacey du film (VIDEO)
Braquage à l'anglaise (TMC) : ce sport dont Jason Statham a été jadis un grand champion…
Zlatan Ibrahimovic partage les premières images choc de son biopic, et ça frappe fort !
"On te colle une étiquette" : Omar Sy se confie sur sa carrière à Hollywood et ce rôle qu'on lui propose souvent

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles