Comment LaREM se prépare à assumer l'usage du 49.3 pour passer le premier verrou de l'Assemblée

1 / 2

Comment LaREM se prépare à assumer l'usage du 49.3 pour passer le premier verrou de l'Assemblée

Les esprits s'y préparent petit à petit. En haute macronie, chacun constate que les débats autour de la réforme des retraites à l'Assemblée nationale n'avancent pas. Ce dimanche, les députés en sont toujours à discuter l'article 1er (alinéa 8 à 10) d'un projet de loi qui en compte 65. Il reste par ailleurs plus de 34.000 amendements au texte à étudier, sans compter les très nombreux sous-amendements, déposés principalement par les groupes insoumis et communiste. 

Face au mur procédural auquel se heurte La République en marche, il est hautement improbable qu'un vote du projet de loi puisse avoir lieu en première lecture avant les élections municipales... Sauf à ce que soit brandi l'article 49.3 de la Constitution. Au point que plusieurs cadres du mouvement, de la majorité et du gouvernement en évoquent l'hypothèse mezzo forte

"Si nous y sommes poussés, (...) les parlementaires de la majorité prendront une décision qui est responsable, appuieront le gouvernement, parce que (...) ce qui est important pour nous, c'est de pouvoir mettre en place ce système universel", a par exemple déclaré la députée LaREM des Yvelines Marie Lebec sur BFMTV ce dimanche. 

"Ce serait un 49.3 procédurier"

"On installe les conditions de sa mise en œuvre et on le fait intelligemment, je trouve", assume un membre du bureau exécutif de LaREM auprès de BFMTV.com, avant de se demander à haute voix "pourquoi le gouvernement n'utilise pas le...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi