LaREF 2023 : rencontre avec Gleeph, le réseau social qui vous recommande votre prochaine lecture

Capital : Gleeph c'est donc, comme vous le surnommez, le réseau social du livre ?

Khalil Mouna : Oui, de la même manière qu'on a eu des réseaux sociaux pour montrer ses photos de vacances, ou consacrés à la musique, ce que sont un peu Spotify ou Deezer, là, on se définit par ses livres, et surtout, on peut rencontrer des gens qui ont les mêmes goûts littéraires que soi. À partir de ce qu'on lit, on peut aussi avoir des recommandations de lectures personnalisées, ce qui est quand même un grand tour de force, avec, pour vous, tous les jours 13 livres recommandés sur Gleeph.

Combien avez-vous de membres actuellement sur Gleeph ?

Le réseau social est gratuit et le restera, et sur cette partie, on arrive aux 700.000 abonnés actifs. Ils ont ajouté 1 million de titres différents sur l'application, où toute l'édition française, avec ses 2 millions et demi de titres, est représentée. Sur Gleeph, nous sommes à un peu plus d'1 million et demi, donc nous sommes largement représentatifs de ce qui est édité en France à l'heure actuelle et de ce que les Français lisent réellement.

Justement, que lisent les Français, d'après les tendances observées sur Gleeph ?

Nous avons 30% de BD parmi tous les titres référencés sur Gleeph, et nous remarquons bien évidemment un engouement pour le manga assez marqué. On le savait déjà avec le dispositif du pass culture, mais on remarque aussi l'apparition de genres nouveaux, comme le young adult, qui nous vient des pays anglo-saxons. Ce sont des romans feuilletonnés (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite