L'Ardèche à son tour touchée par un violent feu de forêt, l'incendie fixé dans l'Hérault

Quelque 500 pompiers soutenus par cinq avions bombardiers d’eau Canadair, un avion Dash et un hélicoptère de la sécurité civile sont mobilisés en Ardèche.

INCENDIES - Alors que la France vit “très probablement le mois de juillet le plus sec” depuis 1959, selon Météo France, de nouveaux feux en Ardèche ont déjà parcouru 900 hectares, tandis que l’incendie qui sévit près de Montpellier a été fixé, ce mercredi 27 juillet.

“L’incendie sur les communes de Saint-Bauzille-de-la-Sylve, Gignac et Aumelas est désormais fixé”, a annoncé en fin d’après-midi la préfecture de l’Hérault, qui a ajouté qu’“aucune victime n’est à déplorer et aucune habitation n’a été touchée par le feu”. Au total, près de 650 pompiers ont été engagés sur cet incendie appuyés par d’importants moyens aériens, Canadairs et Dash.

Le feu qui s’était déclaré mardi à deux endroits différents dans une zone peu peuplée, couverte de chênes verts et de vignes, a brûlé 800 hectares, a précisé la préfecture qui a levé sa cellule de crise. Par précaution, quelques 130 habitants sur 500 du secteur d’Aumelas avaient été évacués préventivement pour la nuit avec les 150 participants à un mariage dans le domaine. Mercredi, toutes “ont pu regagner leur domicile”, selon les autorités.

900 hectares de terrain brûlés en Ardèche

Mais en Ardèche, de nouveaux incendies qui se sont déclarés mercredi ont déjà ravagé 900 hectares de terrain et conduits à plusieurs centaines d’évacuations. Quelque 500 pompiers soutenus par cinq avions bombardiers d’eau Canadair, un avion Dash et un hélicoptère de la sécurité civile sont mobilisés.

“Nous n’avons habituellement pas des feux aussi importants que dans le Grand Sud, mais cette année la sécheresse, les fortes chaleurs et le vent sont des facteurs aggravants”, a indiqué le préfet de l’Ardèche Thierry Devimeux au micro de BFMTV. “Cette année nous vivons des conditions climatiques extrêmes”, a-t-il poursuivi.

Ces nouveaux feux interviennent quelques jours après les deux incendies “hors norme” qui ont ravagé pendant douze jours près de 21.000 hectares de forêts en Gironde et entraîné l’évacuation de quelque 36.000 personnes. Dans ce département de l’ouest de la France, quelque 500 pompiers sont encore sur place pour traiter “les lisières et les points chauds”, probablement encore pendant des semaines, a indiqué à l’AFP Thomas Couturier, porte-parole des pompiers de la Gironde.

Décès d’un pompier volontaire de 54 ans

La vigilance rouge pour les risques d’incendie a toutefois été levée et l’un des sites symboles du département, la dune du Pilat, a pu rouvrir mercredi, “dans des conditions sécurisées et avec des cheminements guidés”.

Dans ce contexte sensible, l’annonce mercredi de la mort d’un pompier volontaire de 54 ans, victime d’une infection bactérienne, qui était intervenu mi-juillet sur un feu du sud d’Avignon a suscité de nombreux hommages dans la classe politique dont celui de la Première ministre Elisabeth Borne, qui a salué au Sénat l’engagement de “nos héros du quotidien”.

Au plan judiciaire, “une enquête a été ouverte sur une hypothèse criminelle” à propos du feu de Gignac, a indiqué le procureur de Montpellier, Fabrice Bélargent. Toujours dans l’Hérault, dans une autre enquête pour “dégradations volontaires par incendie”, un sapeur-pompier volontaire a été placé en garde à vue mercredi, des témoins ayant vu son véhicule à proximité de plusieurs départs de feu sur plusieurs communes du département.

Outre les mégafeux en Gironde, plusieurs incendies ont également touché le sud-est de la France cet été. 1600 hectares sont notamment partis en fumée au sud d’Avignon mi-juillet. Dans les Alpes-de-Haute-Provence, un feu qui s’est déclaré mardi à Rougon, un village perché sur les hauteurs du Parc naturel régional du Verdon, avait parcouru mercredi 170 hectares de forêt.

Niveau de sécheresse record en France

“Le travail de cette nuit a permis de contenir l’arrière du feu mais Il y a toujours une zone active sur l’avant gauche. Pour la traiter, des actions terrestres vont être menées”, a indiqué en fin d’après-midi la préfecture, évoquant des zones “difficilement accessibles”.

Si les étés sont secs dans le sud, avec le réchauffement climatique, l’intensité de ces épisodes de sécheresse risque encore d’augmenter, selon les experts de l’ONU. En France, le niveau de sécheresse a atteint un record avec 91 départements sur 96 obligés d’imposer de restrictions sur l’usage de l’eau.

Dans les Alpes-de-Haute-Provence, l’état de catastrophe naturelle ouvrant droit à des indemnisations a été reconnu à la commune de Céreste pour des “mouvements de terrain consécutifs à la sécheresse”.

En Corse, 1500 personnes ont été privées d’électricité à Ajaccio où “les fortes chaleurs intenses et cumulées ces dernières semaines” ont engendré “des pannes sur le réseau souterrain de distribution électrique”, a indiqué EDF Corse, en appelant les Corses à modérer leur consommation.

VIDÉO - Incendie en Californie : 3 000 pompiers combattent un feu de forêt "explosif"

undefinedundefined

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles