L'Arctique se réchauffe plus que prévu, 3 fois plus vite que la planète depuis 50 ans

·1 min de lecture

Le Programme de surveillance et d'évaluation de l'Arctique (AMAP) tire la sonnette d'alarme sur le réchauffement climatique dans l'Arctique. La région s'est réchauffée 3 fois plus vite que la planète depuis 1971, plus que ce qu'on ne croyait jusqu'à présent, alerte un rapport de l'AMAP. Chaque fraction de degré compte: les probabilités pour que la banquise disparaisse totalement l'été --avant de se reformer pendant la saison hivernale-- sont dix fois plus élevées si la température sur Terre augmente de 2°C plutôt que 1,5°C, les objectifs établis par l'Accord de Paris.

Ces données alarmantes figurent dans un rapport actualisé de l'AMAP sur le changement climatique dans l'Arctique rendu public à l'occasion d'une réunion ministérielle du Conseil de l'Arctique qui rassemble cette semaine à Reykjavik les pays riverains de la région. "Une mise à jour importante est que l'augmentation annuelle moyenne à la surface de l'Arctique (terre et océan) entre 1971 et 2019 a été trois fois plus élevée que l'augmentation de la moyenne mondiale pendant la même période. C'est plus qu'indiqué dans les précédentes évaluations de l'AMAP", indiquent les auteurs.

>> A lire aussi - Arctique : la Russie lance un avertissement aux grandes puissances

La précédente actualisation, parue en 2019, indiquait que le réchauffement dans l'Arctique atteignait "plus du double de la moyenne mondiale", un écart encore accentué en hiver. En moins d'un demi-siècle, de 1971 à 2019, la température moyenne annuelle dans cette (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Arctique : un Conseil autour du réchauffement climatique et des ressources de la région
Sa mère refuse de partager le pactole, elle attaque la FDJ en justice
Martinique, Guadeloupe… On connaît la date de fin des restrictions de voyage
Bientôt une aide de 50 euros par enfant pour s'inscrire à une activité sportive
Toujours plus d’erreurs dans le calcul des retraites, ces millions de doses du vaccin AstraZeneca inutilisées... Le flash éco du jour

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles