L'Arctique en feu vu de l'espace

Julie Kern, Rédactrice scientifique

La saison des feux dans le nord-est de l’Arctique débute généralement en mai pour atteindre son pic en juin. Mais cette année, avec les records de température enregistrés notamment en Sibérie, les conditions sont réunies pour que les feux, une fois allumés, s’intensifient et se propagent plus rapidement qu'à l'accoutumée.

Le programme européen Copernicus surveille la situation et les données recueillies sont analysées par les scientifiques du Copernicus Atmosphere Monitoring Service (CAMS). Une de leurs cartes répertorie les incendies en cours autour du cercle polaire. La région tout au nord-est de la Russie concentre un grand nombre d’incendies. Selon les chercheurs du CAMS, leur intensité et leur nombre est comparable à ceux de la saison 2019, qui étaient déjà qualifiés de « sans précédent » par l'Organisation météorologique mondiale. La saison 2020 semble prendre le même chemin.

La carte des incendies autour du pôle Nord le 21 juin 2020. © CAMS

Après le record de chaleur établi le 20 juin à 38 °C dans la station météo de Verkhoyansk, le satellite Sentinel-2 a observé un nouveau départ de feu et ce ne sera sans doute pas le dernier. 

Les incendies au 20 juin 2020 vus de l'espace dans la région de Sakha, dans le cercle arctique. La photo couvre une zone de 37 kilomètres. © Données du satellite Copernicus, réalisation Pierre Markuse
Plusieurs feux qui brûlent au 20 juin 2020 en Sibérie. L'image fait 2.000 kilomètres de large. © Terra MODIS, Nasa, réalisation Pierre Markuse

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura