Larcher veut que le RN obtienne la tête de la commission des finances à l'Assemblée

© CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

En estime que la tête de la très stratégique commission des Finances à l'Assemblée "devrait revenir" au RN, le président LR du Sénat Gérard Larcher a provoqué l'ire du chef du PS Olivier Faure qui l'accuse de "détruire le front républicain". "Il y a un règlement à l'Assemblée nationale qui dit que le président de la commission des Finances doit être issu de l'opposition. Or, je constate que le RN est le premier groupe d'opposition. Donc, elle devrait lui revenir", ajoute-t-il.

Le président LR du Sénat Gérard Larcher a estimé que la tête de la très stratégique commission des Finances à l'Assemblée "devrait revenir" au RN, suscitant l'ire du chef du PS Olivier Faure qui l'accuse de "détruire le front républicain". Gérard Larcher demande dans un entretien au Parisien un "changement profond d'attitude" du président Emmanuel Macron, au vu de son bilan politique et de la "défaite historique" de son camp. Selon lui, le "bilan politique" d'Emmanuel Macron "est le résultat de la verticalité de sa gouvernance" et démontre "les limites du 'en même temps' : 72 députés LFI et 89 pour le RN". Il estime que "le front républicain a disparu".

>> LIRE AUSSI - «Gouvernement d'union nationale» : quelle idée se cache derrière la tête d'Emmanuel Macron ?

Le pays "risque d'être difficile à gouverner"

Le pays "risque d'être difficile à gouverner", et "pour ma part, je souhaite le dialogue dans l'intérêt de la France", souligne-t-il. Côté LR, "nous sommes clairement dans l'opposition", (...) mais nous avons comme ligne de conduite l'intérêt de la France et des Français". Faut-il travailler avec le futur groupe RN à l'Assemblée ? "Nous n'avons pas la même histoire et ne partageons pas les mêmes valeurs, mais ce sont des élus de la République", répond Gérard Larcher. "Il y a un règlement à l'Assemblée nationale qui dit que le président de la commission des Finances doit être issu de l'opposition. Or, je constate que le RN est le premier groupe d'opposition. Donc, el...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - "Un président du Sénat ne devrait pas dire ça": Emmanuel Macron répond à Gérard Larcher qui s'interroge sur la "légitimité du gagnant" de l'élection

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles