Larcher attend de Macron qu'il "nous conduise sur les chemins du retour de la confiance"

Emmanuel Macron va s’adresser aux Français dimanche 14 juin. "J’attends qu’il nous conduise sur les chemins du retour de la confiance. L’ambiance n’est pas bonne dans ce pays. Il faut retrouver la confiance et la cohésion de ce pays", affirme Gérard Larcher jeudi matin sur France 2. "Je constate la perte de confiance dans la parole publique. C’est la conséquence de la verticalité et le président Macron l’a beaucoup utilisée comme mode de gouvernance. La matrice pour moi est de retrouver la dimension qui part des territoires", ajoute le président du Sénat dans les "4 Vérités". Selon l’OCDE, la contraction de l’activité en France sera l’une des plus fortes au monde avec un chômage vertigineux. "Il fallait soutenir les entreprises, garantir des prêts. On a consacré 460 milliards avec les garanties d’emprunt. Il faut accélérer le déconfinement pour répondre à l’urgence économique, mais avec cohérence et en responsabilité. Il y a urgence économique, ça veut dire travailler plus, innover, mettre en place l’économie décarbonée", commente le sénateur les Républicains. Larcher déplore l'enquête de l'exécutif sur la crise Christophe Castaner reçoit les syndicats de policiers, qui se sentent lâchés. "Gendarmerie et police sont dans leur immense majorité républicaine. L’opinion leur fait confiance et ça me rassure", déclare-t-il. Il y aura une commission d’enquête au Sénat sur la gestion de la crise du coronavirus. "Elle sera mise en place à la fin juin", annonce Gérard Larcher, qui juge que "l'enquête commandée par l’Elysée est une confusion des pouvoirs. Le gouvernement peut toujours analyser sa situation, mais s’auto-contrôler, ça n’est pas dans une démocratie le rôle de l’exécutif, c’est le rôle du Parlement".