L'Arabie saoudite va autoriser les salles de cinéma publiques

L'Arabie saoudite a annoncé lundi qu'elle allait prochainement autoriser l'ouverture de salles de cinéma publiques mettant fin à une interdiction de ces lieux de spectacle dans le royaume depuis plus de 35 ans. /Photo d'archives/REUTERS/Anindito Mukherjee

DUBAI (Reuters) - L'Arabie saoudite a annoncé lundi qu'elle allait prochainement autoriser l'ouverture de salles de cinéma publiques mettant fin à une interdiction de ces lieux de spectacle dans le royaume depuis plus de 35 ans.

Les cinémas avaient été interdits dans les années 1980 sous la pression des religieux alors que la société saoudienne s'orientait vers une application restrictive de l'islam refusant le divertissement et la réunion d'hommes et de femmes dans un même lieu public.

"Ouvrir des cinémas va agir comme un catalyseur sur la croissance économique et la diversification", a déclaré le ministre saoudien de la Culture et de l'Information, Awwad bin Saleh Alawwad.

"En développant un secteur culturel plus large, nous allons créer de nouveaux emplois et susciter des opportunités, tout en améliorant les options de divertissement dans le royaume", a-t-il ajouté.

Les premières salles devraient ouvrir leurs portes au mois de mars, et d'ici 2030 l'Arabie saoudite devrait compter plus de 300 cinémas avec quelque 2.000 écrans, précise un communiqué du gouvernement.

Selon les estimations officielles, l'industrie cinématographique devrait apporter environ 90 milliards de rials (24 milliards de dollars) à l'économie saoudienne et créer 30.000 emplois d'ici 2030.

Une commission présidée par Alawwad précisera le détail des agréments et des règlements pour les exploitants de salles et pour la diffusion des oeuvres dans les prochaines semaines.


(Sami Aboudi et Andrew Torchia; Pierre Sérisier pour le service français)