Quand l'approche de Noël favorise les vols à l'étalage

·1 min de lecture

"On a beaucoup de marchandises, on peut prendre une boîte et partir avec sans trop de problèmes, donc il faut être vachement vigilant", déplore le vendeuse d'un magasin de figurines à collectionner à Dammartin-les-Goële, en Seine-et-Marne. C'est le dernier jour pour finir ses cadeaux et ses courses pour le réveillon de Noël, alors dans les magasins, il y a foule. Les stocks sont pleins, les caisses sont remplies et les tentatives de braquage ou de vol à l’étalage augmentent.

"Voir des gendarmes nous rassure"

Les gendarmes doivent redoubler de vigilance. Ils ont notamment renforcé leurs patrouilles dans les boutiques du centre commercial Saint-Mard en effectuant trois à quatre fois plus de passages. "Il convient de rester vigilant à toute la délinquance qui est générée par cette période de fêtes de fin d'année, comme les vols à l'étalage ou les vols à main armée", précise le capitaine Laurent, qui gère les équipes.

>> Retrouvez les entretiens de Patrick Cohen dans Europe midi en replay et en podcast ici

Et dans la boutique de figurines, où les produits sont à portée de main "le fait de voir les gendarmes tourner, ça nous rassure", confie la vendeuse. À quelques pas, le directeur du Carrefour, Marc Dekivère assure qu'il y a "une vraie évolution sur les vols à l'étalage" pendant les fêtes. Le directeur de ce magasin, qui attire aux alentours de 3.000 personnes par jour, a remarqué au moins "2-3 interpellations par jour, que ce soit aussi bien pour du foie gras, de l'alcool...


Lire la suite sur Europe1