L'application Snapchat touchée par une panne à son tour

·2 min de lecture

Quelques jours après Faceboook, Instagram et WhatsApp, c'est à présent le réseau social Snapchat qui enregistre des dysfonctionnements.

INTERNET - Pannes en séries. Après les dysfonctionnements massifs qui ont touché Instagram, Facebook et WhatsApp il y a dix jours et la panne d’OVH ce jour, c’est désormais Snapchat qui connaît des problèmes ce mercredi 13 octobre. Le site Downdetector, qui recense l’activité des sites et applications, a reçu les premières plaintes vers 12h30.

Selon les utilisateurs, impossible de recevoir, envoyer ou lire les messages et photos envoyées par leurs correspondants. Les stories publiques sont toujours accessibles. Sur Twitter, de nombreux usagers de l’application ont fait part de leurs difficultés à se connecter via le hashtag #snapchatdown. “Nous savons que quelques ‘Snapchatteurs’ connaissent des problèmes avec l’application actuellement - tenez bon, nous essayons de trouver le problème”, a répondu le réseau social sur Twitter.

Pas de lien avec la panne OVH
Si la panne survient le même jour que celle d’OVH, les deux événements ne sont pas liés, selon le site spécialisé Numerama. L’application est hébergée chez AWS et Google Cloud et non chez OVH.Pour faire passer le temps, nombre d’internautes se sont -encore une fois- réfugiés sur Twitter et ont partagé leur désarroi, ainsi que leur humour, comme vous pouvez le voir dans les tweets ci-dessous.

Snapchat n’a pas encore précisé les raisons des dysfonctionnements et répond invariablement aux utilisateurs à la peine: “Merci de nous avoir prévenus, nous cherchons d’où vient le problème.”

À voir également sur Le HuffPost: La panne de Facebook n’a pas fait que des malheureux, la preuve

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

VIDÉO - 5 choses à savoir sur Snapchat :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles