L'appel de Thierry Frémaux à sauver les salles de cinéma, à la veille de leur 125e anniversaire

·1 min de lecture

Les salles de cinéma auront 125 ans lundi. Un triste anniversaire au vu du contexte économique et sanitaire, selon Thierry Frémaux, directeur du Festival de Cannes et de l'Institut Lumière à Lyon. L'auteur du documentaire Lumière! L'aventure commence* (2016) a pris la plume pour rappeler la force des "émotions collectives" que font naître les salles obscures et réclamer leur réouverture. "Dans leur absence, les salles, qui sont nos maisons, nos églises et nos rituels, n'ont jamais été aussi présentes", écrit-il. 

"Commençons par un point final : c'est la France qui a inventé le cinéma. A l'été 1894, à Paris, Antoine Lumière découvre le kinétoscope de Thomas Edison, appareil individuel qui permet à une image minuscule de s'animer si on y met une pièce. "Il faut faire sortir le film de cette boîte, dit immédiatement le père de Louis et Auguste, le projeter sur un grand écran et devant un public." Et il ajoute : "Je rentre à Lyon. Mes fils trouveront." Ses fils trouvèrent et appelèrent leur machine le cinématographe, qui signifie "écrire le mouvement". Génie de la nouveauté : on peut filmer, développer et projeter avec le même appareil.

"

Lumière savait ouvrir le futur, et pas seulement par son nom

"

A la fin 1895, le père, Antoine, décide de dévoiler au monde la nouvelle invention. Le 28 décembre 1895, il accueille le public parisien au salon Indien du Grand Café, boulevard des Capucines, dans le quartier des illusionnistes et des magiciens. Son propriétaire refuse une loc...


Lire la suite sur LeJDD