COP26 : "Mettons fin au forage des énergies fossiles en mer!", l'appel de Marie Toussaint et d'ONG

·1 min de lecture

Voici leur tribune : "Le 2 juillet 2021 les eaux de la baie de Campeche, dans le golfe du Mexique, ont pris feu. Cet effroyable épisode doit son origine à la rupture d’un gazoduc sous-marin sur la plateforme pétrolière Ku-Charly, exploitée par la compagnie mexicaine Pemex. Un accident qui souligne une fois encore le danger que fait peser sur la planète l’exploitation d’énergies fossiles en mer. Surtout, un accident qui est appelé à se reproduire alors que l’administration Biden vient d’autoriser l’exploitation de gaz et de pétrole sur 320.000 km² dans le Golfe du Mexique, au lendemain du passage dévastateur des ouragans Ida et Nora.

Pourtant, la science est claire : nous avons une décennie pour enrayer le dérèglement climatique et nous mettre en situation de respecter l’Accord de Paris visant à limiter le réchauffement à 1,5/2°C. Mais ce n’est pas tout, car nous vivons également la 6e extinction des espèces. Et parmi les urgences absolues figure la protection des océans. Selon l’UICN, environ 6% des poissons évalués, près de la moitié des requins et des raies, et 31% des oiseaux marins seraient menacés d’extinction. Alors que ceux-ci représentent plus de 90% de l’espace habitable sur la planète, et abritent quelques 250.000 espèces connues ainsi que des millions d’autres non-encore répertoriées, nos mers et océans subissent des chocs catastrophiques..

"

L'urgence des urgences est de préserver les océans de cette exploitation destructrice

"

Cette vie marine est essentielle à no...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles