L'appel à l'aide des ex-interprètes de l'armée Française bloqués en Afghanistan

La France a lancé lundi l'opération d'évacuation de ses derniers ressortissants d'Afghanistan. "Notre devoir et notre dignité" est aussi "de protéger" les Afghans qui ont aidé la France et sont, de ce fait, menacés par les talibans, qu'ils soient "interprètes, chauffeurs ou cuisiniers", a déclaré ce lundi soir Emmanuel Macron lors d'un discours. Antoine Ory, avocat d'anciens auxiliaires et interprètes afghans revient sur la situation.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles