Laporte évoque son absence répété en équipe de France : "Je ne revendique rien"

Aymeric Laporte est une énigme en France. Le jeune défenseur central est devenu un titulaire indiscutable à Manchester City dans le système de Pep Guardiola, mais à la surprise générale, il ne fait jamais partie de la liste des vingt-trois en équipe de France. L'ancien défenseur de Bilbao n'a jamais réellement eu sa chance chez les Bleus. Dans une interview accordée à France Football, Aymeric Laporte a fait le point. Le défenseur de Manchester City rêve des Bleus, ne désespère pas, mais ne veut plus faire de cet objectif une obsession jusqu'à l'en rendre malade.

"J'avais vingt et un ans, j'ai envoyé un tweet "Enfin bref..." après la déception de ne pas être appelé, ce n'est pas un crime et ça n'était pas dirigé contre le joueur retenu. Comme si j'avais dit : "Nique la France !" Une déception est devenue un pataquès. Et quatre ans après, ça continue. Comme on sort à chaque fois l'histoire de la sélection espagnole. J'ai dit que mon souhait était d'aller en équipe de France. J'ai joué dans toutes les catégories de jeunes U17, U18, U19, Espoirs, j'étais capitaine les trois dernières années, qu'est-ce que je peux faire de plus pour montrer que mon pays, ma sélection, c'est la France ?", a avoué Laporte.

"Le sélectionneur sélectionne ; s'il me prend, tant mieux, sinon tant pis. Mais ça ne sert à rien d'en parler tout le temps car ça finit par me porter préjudice. Cela fait deux ans que je ne parle plus de ce sujet, mais à chaque liste, on parle pour moi. Je ne réclame rien, je ne revendique rien. Laissez-moi tranquille. Et si, un jour, je suis appelé, posez-moi vos questions. Mais en attendant, s'il vous plaît, oubliez-moi", a indiqué le Français.

Aymeric Laporte Man City 2018-19

"Les Bleus c'est un rêve"

"Ces deux dernières années, j’ai arrêté de donner des interviews aux médias français parce que j’ai été dégoûté par les mensonges qui ont été dits et qui n’ont jamais été démentis. C’est arrivé plusieurs fois. A propos de l’équipe de France notamment, de la bouche d’un ancien sélectionneur (ndlr Willy Sagnol qui avait déclaré que Laporte ne voulait jouer avec les Bleus que pour sa carrière, et pas par amour du maillot, ndlr). J’ai arrêté de parler, ça ne servait à rien. J’ai dit que mon souhait était d’aller en équipe de France. (…) Les Bleus c’est un rêve", a ajouté Aymeric Laporte.

Le défenseur central des Citizens a parlé de sa progression en rejoignant le club anglais : "À Bilbao, je jouais contre des joueurs extraordinaires comme Cristiano, Messi, Neymar... Aujourd'hui, non seulement je joue chaque week-end contre des joueurs très forts, contre des équipes comme Liverpool, United, Chelsea, Tottenham, Arsenal, etc., mais en plus, chaque jour, je m'entraîne avec des internationaux venus de partout, des joueurs top niveau. Il y a une exigence terrible à chaque séance. Tu es obligé de te mettre au niveau, sinon tu perds ta place".

Le Français est revenu sur sa relation avec Pep Guardiola : "Ça fait longtemps que je sais que Pep s'intéresse à moi. Dès ma première année en Liga, il m'avait fait passer le message que mon profil l'intéressait. Et depuis, il a toujours gardé le lien, on se parlait de temps en temps. Savoir que je lui plaisais, discuter de temps en temps avec lui, quand vous êtes un jeune joueur, ça vaut bien les sacrifices pour progresser. Dès qu'il est arrivé à Manchester, il a voulu que je signe. Il m'a fait voir des choses que je ne voyais pas auparavant. On peut dire qu'il m'apprend le football, en tout cas à le comprendre".