En Laponie, le business du Père Noël durement affecté par le Covid-19

Louise Bodet
·1 min de lecture

À l'aéroport d'Helsinki, la capitale finlandaise, on ne trouve aucun touriste étranger : pour cause de coronavirus, seules les visites professionnelles et familiales sont autorisées. Dans le grand nord, à 800 km de la capitale, en Laponie, résidence très officielle du Père Noël depuis une trentaine d'années, l'illustre vieil homme se sent bien esseulé. Cette année, il s'invite dans les foyers en distanciel : l'office de tourisme finlandais a lancé une grande campagne en ligne, et pour le présentiel, c'est raté. Alors, en sa résidence officielle de Rovaniemi, pile sur le cercle polaire arctique, Santa Claus fait comme tout le monde : il s'adapte.

Le Père Noël officie derrière une vitre

''Il y a une vitre entre nous, car je ne porte pas de masque, s'amuse le Père Noël. Les elfes portent le masque, bien sûr, et nous respectons la distanciation. Mais ne vous inquiétez pas : nous livrerons tous les cadeaux de Noël. Prenez soin de vous et joyeux Noël !'' Santa Claus fait bonne figure, bien sûr, mais son village est déserté. Ni touristes, ni neige. Le thermomètre affiche 3ºC. Covid-19 et réchauffement climatique ne font pas les affaires du business de Noël : balades en chiens de traîneau, trek (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi