L'antisèche people : Johnny Hallyday et Tony Scotti, quelles étaient leurs relations ?

·1 min de lecture

Les années défilent mais l'amour ne s'éteint pas. Sylvie Vartan ne pourra jamais oublier Johnny Hallyday, avec qui elle a vécu une belle histoire d'amour, pendant quinze ans, de 1965 à 1980. La chanteuse de 76 ans, qui a toujours une pensée pour le père de son fils David Hallyday, reste toujours très marquée par le décès de la star. Pendant de nombreuses années, ils ont entretenu une belle amitié. Le taulier connaissait même le second mari de Sylvie Vartan, Tony Scotti, avec qui elle a adopté une fille, Darina.

Dans une interview accordée à Point de vue en 2019, elle s'était confiée sur leur relation. "Nous avons refait nos vies. Johnny s’entendait très bien avec mon mari, un homme rassurant, gentil, plein d’humour. Une figure paternelle qui lui manquait. Tony a même remanié un scénario pour lui donner un rôle dans le film Le Triomphe de fer, qu’il produisait. Pour le tournage, nous sommes partis tous les trois au Sri Lanka. Un très bon souvenir. À l’époque, je ne sais plus avec quelle compagne il était (rires)…", a-t-elle confié.

Après leur séparation, Johnny Hallyday et Sylvie Vartan sont restés proches et ont même partagé la scène ensemble. "Pour ses 50 ans, au Parc des Princes, j’ai chanté a cappella Tes tendres années. Lors de mon Olympia 2009, nous avons repris ensemble L’Hymne à l’amour. Une soirée belle et triste car j’étais convaincue alors que c’était la dernière fois que nous chantions ensemble", a-t-elle expliqué.

Si l'artiste a été marquée par les querelles au sein (...)

Lire la suite sur le site de GALA

« Ils ne l’ont pas vu venir » : Harry et Meghan Markle pris de court par Elizabeth II
L’antisèche people : Thomas Bangalter (Daft Punk) est en couple avec une actrice
Hélène Darroze et Laeticia Hallyday inséparables : retour sur leur incroyable "coup de foudre"
Michel Cymes accusé de plagiat après une chronique sur l’amour et la Covid-19
VIDEO - "Un reconfinement généralisé serait une folie" : Martin Blachier persiste et signe