L'année d'Emmanuel Macron racontée par Eliot Blondet, photographe d'Abaca

·2 min de lecture

Eliot Blondet, photographe pour l'agence Abaca, revient pour Paris Match sur quelques uns de ses clichés qui ont marqué l'année du chef de l'Etat.

2 juillet 2020. Edouard Philippe rencontre Emmanuel Macron à l’Elysée. Le lendemain, il remet sa démission.

M1
M1

«Nous sommes un peu avant 19 heures. La voiture d’Edouard Philippe arrive à l’Elysée et passe par l’entrée. Je me dis que cette photo vaut quelque chose. Les rumeurs de remaniement enflent depuis quelques jours, ce sont peut être les derniers moments d’Edouard Philippe en tant que Premier ministre. De plus, il y a peu de photos d’eux ensemble. Je reste ensuite en salle de presse pour faire de l’editing. La cour de l’Elysée est fermée, c’est-à-dire qu’à ce moment on ne peut plus faire de photo. On entend un crissement de pneus, on regarde par la fenêtre de la salle de presse qui donne sur la cour du palais. On voit Emmanuel Macron prendre Edouard Philippe par l’épaule. Un geste touchant et amical. On s’est dit qu’il s’était passé quelque chose. Il l’a raccompagné en bas des escaliers. Le lendemain, on apprend la démission d’Edouard Philippe et l’arrivée de Jean Castex. C’était donc son dernier jour de Premier ministre. Rétrospectivement, je me dis que cette réunion a été décisive».

7 octobre 2020. Emmanuel Macron est à Tende, dans la vallée de la Roya, au chevet des sinistrés après le passage meurtrier de la tempête Alex.

3
3

«Emmanuel Macron arrive par un héliport improvisé. Déjà beaucoup de monde attend le président. A son arrivée, il fait un bain de foule et salue les secours. Il y a un camion qui est bloqué à cause du déplacement présidentiel. On se colle à l'engin, le président nous(...)


Lire la suite sur Paris Match