L'ankylosaure, un dinosaure équipé pour creuser dans le sol

·2 min de lecture

C’est l'un des premiers dinosaures dotés de cette capacité découvert.

On savait qu'ils pouvaient voler, nager et bien sûr courir, mais voilà qu'une nouvelle capacité leur est attribuée : certains dinosaures se révélaient être des fouisseurs aptes à creuser la terre pour y chercher de la nourriture. C'est l'architecture du squelette d'un ankylosaure, un dinosaure "blindé", qui a permis de le comprendre.

Un dinosaure apte à creuser

Les étaient des dinosaures herbivores équipé d'une véritable armure de plaques osseuses qui recouvraient leurs corps. Le spécimen MPC-D 100/1359 en est un. Il a été découvert dans les années 1970 dans le gisement de Baruungoyot, au sud du désert de Gobi, en Mongolie. Et son fossile, âgé de 75 millions d'années environ, vient d'être inspecté par une équipe de paléontologues de l'Université de Séoul. Il comprend plusieurs pièces osseuses dont les quatre membres, douze vertèbres et les ceintures pelviennes et pectorales sont bien conservés. Selon les chercheurs, qui publient sa description dans la revue , plusieurs caractéristiques anatomiques suggèrent qu'il pouvait creuser et fouiller le sol.

Les scientifiques observent notamment que la fusion de plusieurs vertèbres et la diminution du nombre d'os dans les pattes arrière de MPC-D 100/1359, par rapport à d'autres dinosaures, indique qu'il pouvait s'ancrer au sol pour creuser. De plus, les os de ses membres antérieurs forment une sorte d'arc qui aurait facilité cette activité. Enfin, la forme de son corps plus large au milieu et plus étroite à l'avant et à l'arrière, l'aurait aidé à rester droit lorsqu'il s'y adonnait.

Une activité encore débattue

Plusieurs auteurs ont déjà discuté de cette potentielle aptitude des ankylosauridés à creuser. Pour certains, elle est peu probable car les ongles de ces animaux ne ressemblent pas à ceux des espèces habituellement aptes à le faire. D'autres évoquent aussi leur grande taille comme pouvant être un facteur limitant. Dans leur article, les auteurs exposent des contre-arguments qui vont encore relancer ce débat. Ils estim[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi