Langues régionales : Jean Castex monte au front

·1 min de lecture
« L'élu que je suis ou que j'étais d'un territoire, où une langue à part entière est particulièrement vivace, témoigne de ce qu'il n'y a pas d'oppositon entre ces langues régionales et le français langue de la République », a déclaré Jean Castex.
« L'élu que je suis ou que j'étais d'un territoire, où une langue à part entière est particulièrement vivace, témoigne de ce qu'il n'y a pas d'oppositon entre ces langues régionales et le français langue de la République », a déclaré Jean Castex.

« Les langues régionales sont une chance pour la République française. » Si certains doutaient de l'avis de Jean Castex sur la préservation du patrimoine linguistique français, voilà qui devrait les rassurer. Du moins un peu. Alors que le Conseil constitutionnel a retoqué, partiellement, le 21 mai dernier, la loi en faveur des langues régionales en censurant notamment leur « enseignement immersif », le Premier ministre est monté au créneau. Il a ainsi fait savoir, lors des questions au gouvernement le 25 mai, qu'il confiait à deux députés la mission de « tirer toutes les conséquences » de la décision des Sages.

S'il a admis que la décision, dans son ensemble, comportait plusieurs réelles « avancées » dans la préservation des langues régionales, Jean Castex a reconnu qu'il « appart[enait] politiquement [au gouvernement] de tirer toutes les conséquences de la décision de censure » concernant l'enseignement immersif de ces langues. « À cet effet, je vous annonce que je vais confier à deux députés une mission, dont j'attends les résultats en quelques semaines, pour que soient tirées toutes les conséquences de cette décision », a déclaré le Premier ministre.

Aucune opposition entre langues régionales et langue française

Il a ajouté qu'une fois les résultats de cette mission connus, il consulterait le ministre de l'Éducation nationale, Jean-Michel Blanquer, « et sur la base des préconisations ainsi formulées, [il recevrait] l'ensemble des représentants des étab [...] Lire la suite