L'anglophone Mbah Éric Mbah élu nouveau bâtonnier du barreau du Cameroun

Mbah Eric Mbah a été élu pour un mandat de deux ans face à trois adversaires, lors d'une assemblée générale tendue et porté par plus de 1 200 voix favorables pour un corps électoral constitué de 3 000 avocats. Il est anglophone, et originaire du Nord-Ouest Cameroun. Un détail qui n'est pas anodin au regard de la crise dans les régions anglophones.

Avec notre correspondant à Yaoundé, Polycarpe Essomba

À 52 ans, Mbah Eric Mbah est le treizième bâtonnier élu de l'ordre des avocats du Cameroun. Son élection a mis un terme à un long intérim de près de 2 ans, depuis le décès en fonction de son prédécesseur, Me Charles Tchakounté Patie.

Son identité a été révélée au terme d'une assemblée générale marathon de 72 heures, émaillée de rebondissements et de moult tractations. Car au-delà des individus, les deux groupes linguistiques, anglophones et francophones qui font la particularité du Cameroun, se sont affrontés au cours de cette élection pour imposer le choix de l'un des leurs.

Lors des deux précédents mandats, le barreau était à chaque fois sous le contrôle d'un francophone. Une « anomalie » que le groupe minoritaire anglophone souhaitait réparer, d’autant que le président de l’assemblée générale des avocats, élu deux jours plus tôt, est lui francophone.

Dans un pays aussi diversifié que le Cameroun, où la gestion des équilibres ethniques et sociologiques est très délicate, cette élection a du coup cristallisé l’attention de l’opinion. D’aucuns ne manquant de se rappeler que la crise actuelle dans les régions anglophones du Nord-Ouest et du Sud-Ouest est née fin 2016, après des revendications portées entre autres par des avocats anglophones.


Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles