Landes : les vignes des producteurs d’Armagnac dévastées par le gel

A Labastide-d’Armagnac, dans les Landes, les huit hectares de vignes d’une productrice d’Armagnac ont été brûlés par le gel. La jeune femme vient de reprendre la suite de son père, parti à la retraite. L’an dernier, elle avait déjà subi la grêle. "Les dégâts sont à 90% de perte minimum. Il n’y a plus rien, déplore Nelly Lacave. C’est dur, ça fait mal au ventre, on retient les larmes. Mon père me disait hier ‘t’as vraiment choisi le mauvais métier’, mais est-ce que c'est un choix ? On ne maîtrise pas tout, malheureusement, dans ce métier, on le sait." Dans les Landes et le Gars, la totalité des producteurs d’Armagnac se disent frappés par le gel. 21 000 hectares sont touchés, entre 60 et 100% selon les exploitations. Un gel comparable à la catastrophe de 1997 Dans son vignoble, le maire de la commune a bien tenté d’allumer des feux pour réchauffer l’air, mais ils ont été inefficaces. Comme beaucoup, il ne sait pas s’il pourra produire de l’Armagnac cette année, car ce gel est comparable à celui de 1991 et 1997. "Nous avons fait un fût en 1991, et en 1997, pas de distillation", explique Alain Gaube. Ils sont pour la plupart assurés, en partie, contre les dégâts.