"Pourquoi tu as résisté ce matin ?" : un homme de 64 ans accusé du viol d'une adolescente placée chez lui par les services sociaux

·2 min de lecture
La victime présumée est une jeune fille âgée entre 15 et 18 ans (Photo : Getty Images/iStockphoto) (Getty Images/iStockphoto)

Salariée par le département dans un rôle de famille d'accueil, la femme du suspect ne serait aucunement impliquée dans cette agression présumée.

De graves accusations soutenues par des preuves accablantes. Un homme âgé de 64 ans résidant à Mont-de-Marsan (Landes) est poursuivi par la justice pour le viol d'une adolescente qui vivait chez lui après y avoir été placée par les services sociaux d'aide à l'enfance du département.

Des propos déplacés qui se transforment en gestes

France Bleu précise que c'est en fait la femme du suspect qui assure officiellement la fonction salariée de famille d'accueil, mais que cette dernière n'est "absolument pas concernée" dans cette affaire. Son mari aurait en revanche profité de la présence à son domicile de la jeune victime, "âgée entre 15 et 18 ans" selon le média local, pour s'attaquer à elle.

Toujours d'après France Bleu, le suspect aurait commencé par tenir à la jeune fille "des propos déplacés comme des questions sur sa sexualité". Les mots se seraient ensuite transformés en actes, le média radiophonique évoque ainsi des "gestes déplacés" qui auraient conduit au "viol" de la jeune fille.

Un enregistrement accablant

Si le sexagénaire nie farouchement les faits qui lui sont reprochés, les enquêteurs seraient en possession d'un enregistrement audio accablant, réalisé par la victime à l'insu de son agresseur. Parmi les phrases prononcées, le suspect aurait notamment demandé à la jeune fille : "Pourquoi tu as résisté ce matin ?".

Alors que les gendarmes chargés de l'enquête poursuivent leurs investigations en tentant notamment de retrouver d'autres éventuelles victimes, les enfants placés dans le foyer du suspect en ont été retirés par "principe de précaution", et ce avant même que ce dernier soit interpellé.

VIDÉO - Isabelle Aubry (Face à l’inceste) : "Entre mes 10 ans et mes 14 ans, mon père me violait régulièrement et me prostituait la nuit"