Landes : France Télévisions doit indemniser l'homme en slip et à la pelle

·1 min de lecture

STAR DU WEB CONTRE SON GRE - Le tribunal correctionnel a estimé que les images diffusées constituaient une atteinte au droit à l’image du chasseur Landais

« Ils m’ont fait faire le tour du monde en une nuit avec ça », avait lâché Jean-Marc Dutouya à la barre du tribunal correctionnel de Dax le 10 février 2017. Après son altercation avec la Ligue de protection des oiseaux (LPO) et des journalistes de France Télévisions, en novembre 2015 à son domicile d’Audon, dans les Landes, il avait rapidement été surnommé « l’homme en slip » ou « l’homme à la pelle » sur les réseaux sociaux.

Ce mercredi, France Télévisions a été condamné par le tribunal de Dax à verser 10.000 euros de dommages et intérêts à ce chasseur landais. « Ce jugement met le droit en conformité avec la morale en reconnaissant cette atteinte intolérable au droit à l’image » de Jean-Marc Dutouya, a réagi son défenseur, Me Frédéric Dutin.

Photographié dans son jardin

Le 9 novembre 2015, une demi-douzaine de membres de la Ligue de protection des oiseaux (LPO), dont son président Allain Bougrain-Dubourg, avaient pénétré dans un champ du village d’Audon (Landes) pour détruire plusieurs matoles (pièges à petits oiseaux) afin de dénoncer le braconnage de pinsons, une espèce protégée.

Lors de cette action, régulière dans les Landes à cette saison, les militants et des journalistes avaient été pris à partie par les proprié(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
Protection des animaux : Le Conseil d’Etat juge « illégales » des chasses traditionnelles d’oiseaux
La chasse à la tourterelle des bois est interdite durant un an, annonce le gouvernement
Gironde : Le centre de soins de la LPO veut sa propre salle de chirurgie pour moins stresser les animaux

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles