L'ancien président sri-lankais Rajapaksa arrive en Thaïlande

Plus d'un mois après avoir été chassé de son palais présidentiel par des manifestants protestant contre des pénuries de produits de première nécessité, l'ancien président sri-lankais Gotabaya Rajapaksa est arrivé en Thaïlande, après l'expiration de son visa à Singapour où il avait trouvé refuge. Mais son séjour devrait être de courte durée.

C'est à bord d'un jet privé que Gotabaya Rajapaksa a atterri ce jeudi sur le tarmac de l'aéroport de Bangkok. Le président déchu ne devrait pas s'éterniser en Thaïlande. Aucune demande d'asile n'a été effectuée et son séjour devrait être temporaire, selon les autorités locales.

Grâce à son passeport diplomatique, l'ex-dirigeant a pu entrer sur le territoire thaïlandais sans visa, et il peut y rester 90 jours au maximum. Il est arrivé en provenance de Singapour où son visa est arrivé à expiration, après une première extension. À la suite de son départ précipité du Sri Lanka et une escale aux Maldives, l'ancien président avait trouvé refuge dans la cité-État, d'où il avait présenté sa démission.

Volonté de rentrer au pays

Le Sri Lanka traverse une crise économique sans précédent et des dizaines de milliers de manifestants ont pénétré le mois dernier dans le palais présidentiel, forçant Gotabaya Rajapaksa à s'exiler. Ce dernier a partagé son souhait de revenir dans son pays alors que la situation semble s'être apaisée, depuis le démantèlement du principal camp des manifestants dans la capitale, Colombo.


Lire la suite sur RFI