L'ancien président américain Bill Clinton hospitalisé pour une infection

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

L’ancien président américain Bill Clinton a été hospitalisé, mardi, au centre médical d'Irvine, en Californie, pour une infection "sans lien avec le Covid-19", a annoncé son porte-parole, ajoutant qu'il "se rétablit".

L’ancien président américain Bill Clinton, âgé de 75 ans, a été hospitalisé, mardi, en Californie pour une infection, a annoncé jeudi 14 octobre au soir son porte-parole.

"Mardi soir, le président Clinton a été admis au centre médical Irvine de l’Université de Californie pour être soigné pour une infection non liée au Covid-19. Il se rétablit, il est de bonne humeur et est incroyablement reconnaissant envers les médecins, les infirmières et le personnel qui lui ont prodigué d’excellents soins", a affirmé Angel Ureña dans un communiqué publié sur Twitter.

Les médecins de Bill Clinton ont à leur tour déclaré, dans un communiqué, que l’ancien président était sous surveillance continue et que des antibiotiques lui avaient été administrés par intraveineuse.

Après deux jours de traitement, "il réagit bien aux antibiotiques. L’équipe médicale basée en Californie est en communication constante avec l’équipe médicale du président basée à New York, y compris son cardiologue. Nous espérons qu’il rentrera bientôt chez lui", ont-ils expliqué.

"Il reste à l'hôpital pour un suivi constant", ont-ils ajouté, évoquant une infection du sang.

Hospitalisé par le passé

CNN a rapporté plus tôt que Bill Clinton se trouvait dans une unité de soins intensifs, principalement pour respecter son intimité, et qu’il ne bénéficiait pas d’une assistance respiratoire.

L’état de Bill Clinton n’est pas lié à ses précédents problèmes cardiaques, précise la chaîne télévisée américaine qui estime que la septicémie provient d’une infection des voies urinaires qui s’est propagée à son système sanguin.

Celui-ci s’est senti fatigué, mardi, lors de sa visite en Californie et s’est rendu à l’hôpital où les hypothèses d’infection au Covid-19 ou de problèmes cardiaques ont été écartées, a rapporté le correspondant médical de la chaîne, Sanjay Gupta.

L'ancien président (1993-2001) avait déjà dû être hospitalisé par le passé, comme en 2004, lorsqu’il a subi un quadruple pontage coronarien pour libérer quatre artères bouchées, et en 2010 quand il a subi une angioplastie.

Avec Reuters et AFP

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles