L'ancien espion israélien Jonathan Pollard autorisé à voyager

Source AFP
·1 min de lecture
Jonathan Pollard, ancien analyste de la marine américaine, a purgé une peine de 30 ans pour avoir communiqué des documents américains secrets. (illustration)
Jonathan Pollard, ancien analyste de la marine américaine, a purgé une peine de 30 ans pour avoir communiqué des documents américains secrets. (illustration)

L'ancien espion rêvait de s'installer en Israël depuis des années. Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a salué samedi 21 novembre la fin de l'interdiction de voyager de Jonathan Pollard, un Juif américain emprisonné aux États-Unis en 1985 pour espionnage au profit de l'État hébreu. « Le Premier ministre salue la levée des restrictions sur Jonathan Pollard » et attend son arrivée en Israël « bientôt », selon un message sur WhatsApp de son cabinet.

Jonathan Pollard, ancien analyste de la marine américaine, a purgé une peine de 30 ans pour avoir communiqué des documents américains secrets. Il avait bénéficié d'une libération conditionnelle en 2015, mais restait interdit de quitter le territoire américain, entre autres restrictions, malgré les pressions israéliennes.

Vendredi, le département américain de la Justice a indiqué avoir levé les conditions imposées à sa libération. Selon le communiqué israélien, Benyamin Netanyahou s'est « engagé à obtenir la libération [de Jonathan Pollard] depuis plusieurs années » et a travaillé « sans relâche » pour le ramener en Israël.

Lire aussi Phébé ? États-Unis et Israël, une amitié en trompe-l'?il

L'ancien espion n'a pas de passeport

L'ancien espion juif a partagé des milliers de documents américains cruciaux aux services de renseignements de l'État hébreu, mettant à rude épreuve les relations entre les deux proches alliés.

Jonathan Pollard, 66 ans, a régulièrement exprimé son souhait d'aller s'installer en Isra [...] Lire la suite