L'ancien dirigeant de TF1, Etienne Mougeotte, est décédé

·1 min de lecture

Etienne Mougeotte est décédé. L'homme de médias, qui a été le numéro deux du groupe TF1 pendant près de 20 ans, puis notamment à la tête des rédactions du quotidien Le Figaro de 2007 et 2012, est mort à l'âge de 81 ans, a annoncé un proche à l'AFP. Etienne Mougeotte "est décédé cet après-midi" à l'hôpital des suites d'une maladie, a précisé Francis Morel, ami proche de la famille et de l'ancien dirigeant. L'information a également été diffusée par Europe 1 et Le Figaro, des rédactions qu'il a dirigées.

Figure marquante du paysage médiatique français, il a multiplié les expériences au sein de multiples rédactions parmi lesquelles France Inter, Europe 1, RTL. Né dans un milieu modeste en mars 1940 à La Rochefoucauld en Charente, il avait commencé sa carrière en 1965 à Paris Normandie avant de rejoindre France Inter comme reporter, puis correspondant à Beyrouth. En 1981, Jean-Luc Lagardère lui confie la direction du Journal du Dimanche. En 1987, il épaule Jean-Luc Lagardère, candidat malheureux à la privatisation de TF1. Francis Bouygues l'emportera et embauchera Mougeotte comme directeur d'antenne de la première chaîne.

>> A lire aussi - Etienne Mougeotte, numéro 2 de TF1, devient le patron du Figaro Magazine

Vice-président du groupe de 1987 à 2007, il forme un tandem emblématique avec Patrick Le Lay, PDG de la chaîne. Dissemblables mais complémentaires, les deux hommes transforment TF1 en véritable machine à audience. La chaîne s'installe rapidement comme leader incontesté de la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : ces 16 départements où l'épidémie repart, notre carte de France
Les Etats-Unis évitent une crise de la dette historique (pour l’instant)
Brexit : Jersey (Royaume-Uni) dénonce les mesures "inacceptables" et "disproportionnées" de la France sur le pêche
Nice : privé de prime, un salarié détourne de l'argent de son entreprise
On lui refuse l'accès à plusieurs attractions à cause de son poids

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles