Le lanceur européen Vega place en orbite un deuxième satellite Pléiades Neo

·1 min de lecture

Pléiades Neo, c’est le nom donné à une constellation de quatre satellites d’observation de la Terre. Des satellites conçus par Airbus Defence and Space et qui doivent fournir des images de notre Planète avec une résolution de 30 centimètres. Ils sont destinés à surveiller les effets du réchauffement climatique, à des applications de cartographie ou encore de défense et à rendre des services en temps réel, en cas d’urgence.

Alors que les lancements ont plusieurs fois été retardés, notamment à cause de la fermeture du Centre spatial guyanais pendant la crise du coronavirus, le premier de ces satellites avait finalement été lancé en avril dernier. Et le deuxième a été mis en orbite à quelque 625 kilomètres d’altitude par Vega, le lanceur léger de l’Agence spatiale européenne (ESA), ce lundi 16 août 2021.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Les deux derniers satellites de la constellation Pléiades Neo doivent être lancés ensemble au premier semestre 2022, grâce à un lanceur Vega amélioré.

Notez que Vega en a profité pour emporter dans l’espace quatre autres satellites : SunStorm et RadCube, tous deux destinés à étudier la météorologie spatiale ainsi que LEDSAT, un projet étudiants visant à tester les communications optiques, et BRO-4 qui fait partie d’une constellation imaginée par une start-up française pour surveiller le trafic maritime et aérien.

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles