Lancement du réseau européen "Euracan" pour mieux lutter contre les cancers rares

Améliorer le diagnostic et l’accès rapide aux soins innovants, développer les coopérations entre les meilleurs spécialistes d’Europe, faire avancer la recherche: un réseau européen dédié aux cancers rares vient d'être lancé et c'est un centre français qui est chargé de le coordonner.

C'est un établissement français, le centre de lutte contre le cancer Léon-Bérard, à Lyon, qui a été retenu pour coordonner le ERN-EURACAN (EUropean Rare solid Adult CANcer), un réseau de référence européen sur les cancers solides rares de l’adulte. C'est donc ce dernier qui a annoncé le lancement officiel de ce projet ce vendredi.

Chaque année, 541.000 nouveaux cas de tumeurs rares sont diagnostiqués en Europe (22% de tous les diagnostics de cancers). Ces cancers sont multiples et touchent de nombreuses localisations: sarcomes, tumeurs gynécologiques, urologiques, ORL, cérébrales, endocrines... Ces derniers étant moins connus, leurs diagnostics sont souvent posés plus tardivement et sont donc globalement de plus mauvais pronostic.

C'est pour répondre aux exigences de tous les patients et pour mieux partager les expertises des grands centres européens, que l’Europe a souhaité mettre en place des réseaux de référence pour les maladies et cancers rares, les ERNs (European Reference Networks). Ces réseaux permettent de relier les prestataires de soins de santé et les centres d’expertise hautement spécialisés "afin d’améliorer l’accès au diagnostic et au traitement".

24 réseaux de recherches différents

En tout, 23 réseaux ont été officialisés mi-décembre 2016, parmi lesquels EURACAN. Les missions de ce nouveau dispositif sont multiples: améliorer la prise...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages