Lancement du parti d'Edouard Philippe: la Macronie entre soutien et crispation

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·2 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Les trois patrons des groupes parlementaires de la majorité, ainsi que des députés LREM à leur "initiative personnelle", seront présents samedi au Havre pour le lancement du parti de l'ancien Premier ministre Edouard Philippe (ex-LR). Selon nos informations, un seul membre du gouvernement pourrait être présent: Franck Riester. 

Samedi, l'ancien Premier ministre Edouard Philippe lancera son nouveau parti politique au Carré des Docks, dans sa ville du Havre. Si le nom de la nouvelle formation n'a pas encore fuité, toute la Macronie s'interroge déjà sur sa nécessité. Les trois patrons des groupes parlementaires de la majorité, ainsi que des députés LREM à leur "initiative personnelle" et selon nos informations, le ministre délégué auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères, chargé du Commerce extérieur et de l'Attractivité Franck Riester seront présents

"Personne ne doute de son engagement dans la majorité présidentielle", a déclaré mardi Christophe Castaner devant son groupe des députés LREM, alors que l'ex-chef du gouvernement a affirmé son soutien "complet" à Emmanuel Macron pour 2022 mais continue de susciter la méfiance. "Avec Patrick Mignola (chef de file des députés MoDem) et Olivier Becht (des députés Agir), nous représenterons (les trois groupes de la majorité) pour affirmer le lien qui est le nôtre", a ajouté M. Castaner.

La députée Marie Guévenoux sera présente en tant que représentante de LREM dont la venue au Havre ne faisait "pas de débats. C'était une évidence". Mais en marge de cette délégation officielle, au moins une douzaine de députés "marcheurs" ont annoncé "spontanément" se rendre dans le fief d'Edouard Philippe ce week-end, selon des sources parlementaires.

"Ce n’est pas une quelconque remise en cause de l’appartenance à LREM mais la volonté de soutenir quelqu’un avec qui on a travaillé pendant trois ans", souligne jeudi Marie Lebec, première vice-présidente des députés LREM. "A samedi!", a tweeté Aurore Bergé, présidente déléguée et ex-LR.

Naïma Moutchou en sera également: "C'est cohérent dans mon(...)


Lire la suite sur Paris Match

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles