Lancement du mouvement "Les Simones" : "Nous voulons être une passerelle entre société civile et politique"

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Jeudi, la députée de la Sarthe, Pascale Fontenel-Personne (MoDem) et la députée de Loire Atlantique, Sandrine Josso (MoDem) lancent "Les Simones", une association pour favoriser les liens entre société civile et politique. S'inscrivant dans la volonté d'Emmanuel Macron de faire entrer des personnalités de la société civile à l'Assemblée nationale en 2017, les deux élues veulent poursuivre ce mouvement et valoriser ces nouveaux parlementaires, arrivés depuis peu en politique et parfois exclus des décisions. Si le mouvement ne se définit pas comme féministe, il entend "agir et parler au féminin".

Qu'est-ce que l'association "Les Simones", lancée officiellement ce jeudi?
C'est une association qui prend ses racines dans les territoires, cofondée par Sandrine Josso, députée de Loire-Atlantique et moi-même le 28 octobre dernier. L'idée a germé il y a quelques mois, à partir de notre expérience personnelle et au fil de nos discussions avec des collègues. Un des souhaits d'Emmanuel Macron était d'hisser rapidement des personnalités sans parcours politique, des hommes et femmes de la société civile avec des compétences très identifiées. Quand nous sommes arrivés à l'Assemblée nationale, nous nous sommes retrouvés un peu invisibilisés, silenciés par certains élus qui étaient là depuis très longtemps. Et cela nous a semblé dommage de rester sur cet acte manqué, presque inachevé.

"

Quand nous sommes arrivés à l'Assemblée nationale, nous nous sommes retrouvés un peu invisibilisés, silenc...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles