Le lancement d'Artemis I a dû être stoppé : le voyage vers la Lune pourrait être reporté de plusieurs semaines !

Une nouvelle fois, la Nasa a été contrainte de reporter le lancement de la mission Artemis I à destination de la Lune. Samedi 3 septembre, 3 heures environ avant l’ouverture de la fenêtre de tir, l'Agence spatiale a stoppé les opérations de préparation au décollage en raison d'une fuite de carburant détectée pendant le remplissage des réservoirs. Le lancement initial de la mission, qui devait avoir lieu le 29 août avait été reporté en raison d’un capteur qui indiquait qu'un des 4 moteurs de l’étage principal du SLS ne s'était pas correctement refroidi avant de pouvoir être allumé.

La Nasa doit communiquer plus en détail sur la suite des opérations. Il faut savoir que si la fuite peut être réparer sur place, c’est-à-dire sur la pas de tir, une prochaine tentative de lancement pourrait se dérouler entre le 20 septembre et le 4 octobre. Mais si la réparation nécessite de ramener le lanceur à l’intérieur du Bâtiment d’assemblage, le VAB, les prochaines tentatives de lancement auront lieu seulement à partir du 15 octobre.

À ce problème de fuite s’ajoute celui de la gestion des batteries qui font fonctionner le système de destruction en vol du lanceur. Si l’on se fie aux règles en vigueur, la Nasa doit ramener le lanceur dans le VAB pour procéder à la vérification du bon fonctionnement de ce système. La Nasa et les autorités spatiales discutent d'une dérogation exceptionnelle pour ne pas ramener le SLS au VAB si la fuite peut être réparée sur place. À suivre donc.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura