Les lampes à UV pour sécher le vernis seraient responsable de cancers, selon une étude

Pour la première fois, une étude s’est penchée sur l’impact de la lumière ultraviolette (UV) utilisée pour sécher le vernis à ongles. Et les résultats ne sont pas très rassurants. Le sujet a attiré l’attention de Ludmil Alexandrov, professeur de médecine cellulaire à l'Université de Californie à San Diego et co-auteur de l’étude, après être tombé par hasard sur le cas d’un candidat à un concours de beauté diagnostiqué jeune avec une forme rare de cancer de la peau. "Si vous regardez la façon dont ces dispositifs sont présentés, ils sont commercialisés comme sûrs, sans qu’il y ait lieu de s’inquiéter", alerte-t-il.

En effet, si les méfaits cancérigènes des cabines à UV, aussi appelées lits de bronzage, ont déjà maintes fois été prouvés, ils utilisent un spectre de lumière différent de celui des séchoirs, dont l’impact n’avait jamais été étudié jusqu’alors.

Gel manicures fans, take note : researchers at @UCSDJacobs studied the UV light-emitting devices used to cure gel manicures and found that their use leads to cell death and cancer-causing mutations in human cells. https://t.co/guIZ6v23EI #manicure #UVLight

— UC San Diego (@UCSanDiego) January 19, 2023

Publiée le 17 janvier dans la revue Nature Communications, l’étude montre que ces dispositifs endommageraient l’ADN et entraîneraient la mort des cellules ainsi que des mutations cancérigènes notamment responsables de cancers cutanés au niveau des doigts. (...)

Lire la suite sur Topsante.com

Errance thérapeutique : c’est quoi ? Qui sont les malades concernés ?
Vaccin grippe 2023 : la campagne de vaccination est prolongée jusqu'au 28 février
CHIFFRES COVID FRANCE. Ce vendredi 20 janvier 2023 : courbes, décès, les infos du jour en direct
Est-il dangereux d'arracher les peaux autour des ongles ?
Gastro-entérite 2023 : durée, contagion, quel traitement ?