L'amie prodigieuse : qui sont les actrices Gaia Girace et Margherita Mazzucco

·5 min de lecture
Getty

Mercredi 21 juillet 2021, France 2 diffuse la deuxième saison de "L’amie prodigieuse". Une série à succès portée par Gaia Girace et Margherita Mazzucco qui incarnent Lila Cerullo et Elena Greco à l’adolescence. Si la première s'est toujours rêvée comédienne, la seconde est devenue actrice presque par hasard. 

Le succès de la série est à l’image de celui des romans. Mercredi 21 juillet 2021, France 2 diffuse la deuxième saison de "L’amie prodigieuse". Traduite en 42 langues et vendue à des millions d’exemplaires, l’histoire signée de la mystérieuse autrice Elena Ferrante a séduit le monde entier. Un phénomène dont se sont emparées les firmes HBO et la Rai pour l’adapter sur le petit écran avec les comédiennes Gaia Girace et Margherita Mazzucco qui incarnent respectivement les Napolitaines Lila Cerullo et Elena Greco à l’adolescence. Deux comédiennes "non-professionnelles", comme l’a souhaité l'écrivaine, qui n’ont pas caché leur enthousiasme à l’idée de jouer dans la série italo-américaine, à seulement 16 ans.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Vidéo. Elena Ferrante, une autrice qui intrigue

Margherita Mazzucco, une actrice par hasard 

Aujourd’hui âgée de 18 ans, Margherita Mazzucco n’a jamais pensé devenir actrice. Elle n’avait même jamais joué de sa vie avant de décrocher le rôle dans la série. En parallèle des journées de tournage, l’adolescente a continué d’aller au lycée à Naples pour passer ses examens. "En fait, j'ai eu cette année un professeur qui m'a beaucoup soutenue [comme le professeur de Lénu dans la série, ndlr] pendant le tournage. C'était mon professeur de latin, de grec ancien et d'italien et elle m'a dit que je pouvais faire les deux, que je pouvais étudier et tourner. Et c'est exactement ce que j'ai fait, je tournais puis j'allais à l'école et je passais mes examens et elle me traitait comme tous les autres étudiants", s’est-elle souvenue dans les colonnes du LA Times.

Dans cette nouvelle vie, la jeune femme a confié au Figaro que son personnage surnommé Lénu est un "exemple" pour elle. "Lenù fait des choix révolutionnaires, si on considère qu’une femme des années 60, particulièrement dans ce milieu-là, n’est pas censée en sortir, à moins de se hisser dans l’échelle sociale en épousant un meilleur parti que le sien. Elle parviendra non seulement à en sortir, mais aussi à lutter contre les discriminations dont elle sera victime au lycée, puis à l’université. C’est un exemple pour nous. Et Lila l’est aussi, à sa manière". Et d’ajouter : "Je crois que leur combat nous rappelle à notre devoir de ne pas oublier l’énergie que nos mères et nos grands-mères ont déployée pour se faire une place dans une société - l’Italie des années 60, et j’imagine beaucoup d’autres pays - qui exigeait d’elles d’être des mères et des épouses dévouées. Elles nous donnent aussi à réfléchir sur le chemin parcouru et sur la liberté d’agir, de décider et de se réaliser, dont nous jouissons, grâce à elles, aujourd’hui".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Quant à l’histoire d’amitié entre les deux napolitaines dans les années 50, elle a déclaré au Figaro : "J’ai tout dévoré. J’avais trop hâte de savoir comment Lila allait évoluer…". Un personnage dans lequel elle s'est reconnue : "Je me sens très proche d'Elena. Nous sommes toutes deux timides. Je pense que nous sommes toutes deux intérieurement beaucoup plus fortes que ce que les gens pourraient penser s'ils nous voyaient de l’extérieur". Quant à son jeu d’actrice, Saverio Costanzo, créateur et réalisateur de la série, n’a pas caché son enthousiasme : "Ce qui m'a impressionné chez elle, c'est le fait que c'était comme si elle ne jouait pas la comédie. Elle était là".

Vidéo. Découvrez la bande-annonce de "L'amie prodigieuse" saison 2

Gaia Girace et ses rêves d'Hollywood

Contrairement à sa partenaire de jeu, Gaia Girace s’est toujours rêvée actrice. Pour réaliser son rêve, elle a étudié le théâtre avant de se lancer dans un long processus d'audition, qui a duré sept mois, pour décrocher le rôle de Lila. Comme son personnage, la jeune femme née à Vico Equense près de Naples le 21 octobre 2004 a préféré rester discrète lorsqu’elle a intégré le casting de la série. Comme Margherita Mazzucco, elle aussi est tombée amoureuse de son personnage. "C'était à moi. Je suis tombée amoureuse de mon personnage dès la première scène que je devais jouer, alors je voulais à tout prix obtenir ce rôle. J'aime le fait qu'elle soit observatrice et emphatique. Mais c'est un personnage difficile à jouer, car elle est très complexe, elle change d'attitude en un instant. Je n'ai pu comprendre Lila qu'en la jouant", a-t-elle confié au Vogue. 

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Pas question pour autant de bouleverser sa vie : "Je ne vis pas dans le luxe, mais je n'ai jamais manqué de rien, (...) j'économise cet argent pour l'avenir : pour des études (...) Voyager. Vivre seule". Quant à sa carrière au cinéma, elle a déclaré : "Hollywood, c'est mon rêve, mais je dois d'abord bien étudier les langues, approfondir le jeu d'acteur et surtout acquérir la maturité".

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

À lire aussi :

>> La très secrète Elena Ferrante sort son premier roman depuis la fin de L'Amie prodigieuse

>> Netflix prépare une adaptation du nouveau livre d'Elena Ferrante

>> L'Amie Prodigieuse : de la saga littéraire phénomène à la série télévisée HBO/Canal+

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles