L'ambassadeur de Birmanie à Londres dit être tenu à l'écart de l'ambassade

par Guy Faulconbridge
·1 min de lecture
L'AMBASSADEUR DE BIRMANIE À LONDRES DIT ÊTRE TENU À L'ÉCART DE L'AMBASSADE

par Guy Faulconbridge

LONDRES (Reuters) - L'ambassadeur de Birmanie à Londres, Kyaw Zwar Minn, a déclaré mercredi à Reuters qu'il n'avait plus accès à l'ambassade, des sources ayant indiqué que son adjoint l'avait expulsé du bâtiment et assumé ses fonctions à la demande de la junte militaire.

L'armée a pris le pouvoir le 1er février à la faveur d'un coup d'Etat et placé en détention les dirigeants démocratiquement élus, dont la lauréate du prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi.

Kyaw Zwar Minn s'était désolidarisé de la junte militaire ces dernières semaines, appelant notamment à la libération d'Aung San Suu Kyi.

"On m'a bloqué l'accès", a-t-il dit devant l'entrée de l'ambassade, dans le centre de Londres.

"C'est une sorte de putsch, en plein milieu de Londres (...) Vous pouvez voir qu'ils occupent mon bâtiment", a-t-il poursuivi, ajoutant qu'il s'entretenait de la situation avec le ministère britannique des Affaires étrangères.

Quatre sources diplomatiques au fait de la question ont déclaré que l'ambassadeur adjoint, Chit Win, avait pris le relais comme chargé d'affaires et qu'il avait, en compagnie d'un représentant de l'armée, bloqué l'accès du bâtiment à Kyaw Zwar Minn.

(Guy Faulconbridge et Poppy McPherson; version française Jean Terzian)