L'ambassadeur américain en Israël confirmé par le Sénat

Le Sénat américain a confirmé jeudi, à une étroite majorité, la nomination de David Friedman, un financier sans expérience diplomatique, au poste d'ambassadeur des Etats-Unis en Israël. /Photo prise le 16 février 2017/REUTERS/Yuri Gripas

WASHINGTON (Reuters) - Le Sénat américain a confirmé jeudi, à une étroite majorité, la nomination de David Friedman, un financier sans expérience diplomatique, au poste d'ambassadeur des Etats-Unis en Israël.

La chambre haute du Congrès a donné son feu vert par 52 voix contre 46. Seuls deux démocrates, Robert Menendez et Joe Manchin, ont joint leurs voix à ceux des sénateurs républicains.

Pendant des décennies, les candidats au poste, qu'ils soient démocrates ou républicains, avaient toujours été approuvés sans objection, la plupart du temps par consentement unanime.

David Friedman, qui est spécialisé dans le droit des faillites et des liquidations, est connu pour avoir des vues jugées à l'extrême droite s'agissant d'Israël.

Ami de longue du président Donald Trump, il est partisan de l'extension des colonies de peuplement juif dans les territoires occupés et est en faveur du transfert de l'ambassade des Etats-Unis de Tel Aviv à Jérusalem, ville qu'il a qualifiée de "capitale éternelle d'Israël".

Depuis des décennies, l'ambassade américaine est située à Tel Aviv, mais Donald Trump a promis au cours de sa campagne présidentielle de la déplacer à Jérusalem, une mesure qui assurément provoquerait la colère de nombreux musulmans.

David Friedman est en outre connu pour ses écarts de langage envers ceux qui ne partagent pas ses vues, ce qui aux yeux de certains démocrates le disqualifie pour occuper un poste aussi délicat et exposé que celui d'ambassadeur en Israël. Il a un jour qualifié l'ancien président Barack Obama d'antisémite.

(Gilles Trequesser et Jean-Stéphane Brosse pour le service français)

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages